De ma fenêtre

De ma fenêtre
Toulouse, 5 juillet 2014, 21h15

mercredi 15 juillet 2015

Sur le trottoir ensanglanté


Sur le trottoir ensanglanté de soleil couchant,
les ombres s'enlacent en un ballet amoureux,
vite rejoindre la fraîcheur, les quais, le fleuve,
assister au naufrage des ponts, les mouettes
tournent, se posent sur l'eau, sur une bouée
jaune, rouge, une péniche de touristes glisse,
accoste, déverse un flot de shorts, de tongs,
de jupes, d'étranges langues photographiées
pour l'éternité, vite une terrasse et une bière,
le livre sort du sac en cuir noir, il nargue l'air,
il suffit de l'ouvrir, de plonger, le ciel blanchit,
des bouts de phrases sur la table serpentent,
est-ce ta voix, un verre tombe, du soda gicle,
cris et cris, applaudissements, porte-bonheur,
le livre pleure, rit, voit tout, le poète grec joue,
sur scène, des hommes, des femmes parlent,
une intimité franchit le temps, crue, abyssale,
des monologues adressés au monde entier,
Phèdre dit Je t'ai fait appeler Je ne sais pas
par où commencer, ici et là paroles d'ailleurs,
je vois des villes immenses, des montagnes,
la Chine, ce mystère, est-ce ta voix, J'attends
que la nuit tombe, une fille s'assoit, un café,
le livre bâille, le verre brille, je t'ai fait venir,
était-ce hier, il y a huit jours, le temps est bu,
la nuit tombée tout est plus simple, paraît-il,
entre deux eaux, les visages tanguent, si nus,
la lumière inonde tout et mes yeux cherchent,
s'accrochent à des détails, peur de se noyer,
pourquoi l'a-t-elle fait appeler, et que va-t-elle,
les rayons transpercent la matière, les idées,
la fille écrit un carte postale, illisibles graffitis,
est-ce ta voix, je suis là, vas-y, la nuit tarde,
attendre ne servirait à rien, le chœur entonne
un air connu, pleurs et incantations diverses,
cendres sur la tête et mains lancées au ciel,
je ferme le livre, Phèdre allume une cigarette,
mes tempes battent et mes doigts tremblent,
le fleuve scintille, j'ai le temps, toute la vie,
attendre la nuit, et que nos ombres se mêlent.

(15 juillet 2015)
Toulouse, 22 juin 2015, 19h09. ©JJMarimbert


Aucun commentaire:

Publier un commentaire