De ma fenêtre

De ma fenêtre
Toulouse, 5 juillet 2014, 21h15

mardi 30 septembre 2014

Sauvage ontologie 21


Douce aridité crayeuse
des galets polis par
les voyageurs égarés
le sable mêlé de coques
et de couteaux vides
crisse sous le pied nu
tandis qu'au loin derrière
les dunes coiffées d'oyats
chahutés par les vents
de pins triturés par la sève
batifolent et s'entretuent
les rumeurs de la ville
traversée de cris étouffés
de rires de paroles lancées
de visages caressés du regard
la grande marée dépose
sur le littoral millénaire
des chevelures d'algues rouges
piquées de fissurelles
des oreilles de Saint Pierre
des éclats de mâts des cageots
des bouts de cordages dilacérés
gorgés de sel et de souvenirs
l'être se faufile entre
les rochers traque l'horizon
s'accroche à un lointain cargo
écoutait-il les cloches
de la Basilique Saint Sernin
égrener l'Ave Maria dans
l'air frais de huit heures.

(30 septembre 2014)
Baie de Loia, 21 août 2014, 17h29. ©JJMarimbert


Aucun commentaire:

Publier un commentaire