De ma fenêtre

De ma fenêtre
Toulouse, 5 juillet 2014, 21h15

mardi 3 novembre 2015

Il arrive que l'ombre (Jean-Jacques Marimbert)


Il arrive que l'ombre
porte en son inquiétude
et sa caresse inaperçue
la tranquillité du rien
la pudeur de l'absence
ou bien encore
la lumière des lointains
l'oubli des vains mirages
et des peurs enfantines
la mélodie des profondeurs
par-delà les soubresauts
de nerfs déterrés vifs
courant à même le sol
trouvant refuge à l'horizon
où le rivage est d'or
mais il arrive aussi
que l'ombre cache
dans ses motifs bleutés
un navire penché
malmené par le vent
une déchirure des jours
encore teintés de nuit
une voix dissoute
aux multiples parfums
et la stupeur de l'être
cherchant sans relâche
une présence animale
au cœur de l'émotion.

(03 11 15)
Toulouse, Quai de Garonne, 01 11 15, 15h37. ©JJMarimbert


2 commentaires:

  1. ;;;une présence animale
    au cœur de l'émotion

    J'aime bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Brigitte, oui, le corps, là, l'origine, le vivant.

      Supprimer